La Table Ronde Belge

BUTS DU MOUVEMENT ROUND TABLE

Développer l’amitié entre jeunes hommes à travers leurs occupations professionnelles et sociales.

Encourager l’activité et le sens des responsabilités en cultivant les idéaux les plus élevés, tant dans le domaine civique que professionnel.

Promouvoir et étendre la coopération, l’amitié et la compréhension entre les nations et les peuples.

Favoriser le rayonnement de l’association à travers le monde.

L’association réalise ses buts par l’organisation de réunions, de conférences, d’échanges de vues et de toutes autres activités adéquates, où est interdit tout prosélytisme politique, confessionnel, linguistique ou racial.

Notre Insigne

Le nom de “Round Table” fut inspiré du fameux discours du Prince de Galles, appelant les hommes jeunes à se réunir “autour d’une Table”.

Aucune référence donc aux Chevaliers de la Table Ronde, comme persistent à le croire certains romantiques.

Mais, par un hasard inouï, le choix de l’insigne allait effectivement nous amener au célèbre Roi Arthur et à ses valeureux chevaliers.

La Table de Norwich avait choisi comme premier emblème un petit guéridon brun, soutenu par un pied à trois points d’appui. Mais l’Assemblée Générale Nationale de 1929 jugea cet emblème aussi peu original qu’esthétique, et adopta la proposition de Neville Headon de la RT Manchester, qui présenta un dessin, inspiré par un disque en bois, accroché au mur de la grande salle du Château de Winchester. C’est ainsi que cet emblème a été adopté par la table et repris par le RTI.

La Table Ronde Belge

Pour notre pays, l’aventure Table Ronde commence en 1947, lorsque Jacques GILLES, au cours d’un voyage d’affaires en Grande-Bretagne, fut invité à une réunion de la Table de Liverpool 8, présidée par Ben Woolfenden. Ce futur président de la RTBI et du WoCo lui demanda d’implanter le mouvement en Belgique.

Dès l’hiver suivant, un petit noyau fut formé à Bruxelles, soutenu par O. Wiemijer, président fondateur de la Table de Rotterdam.

La Table Bruxelloise tint sa réunion de formation le 19 Mars 1948, en présence de 10 candidats. Le premier comité fut constitué en Septembre 1948 sous la présidence de Marcel VAN RYMENANT, secondé par Jacques Gilles, assurant le secrétariat.

Grâce aux nombreux contacts avec les Tables étrangères, la remise de charte eut bientôt lieu le 24 Septembre 1949. Cette manifestation regroupait le gratin de ce que la Table comptait d’international à l’époque. Jugez du peu : Ben Woolfenden, président du WoCo ; Erik Emborg, président RTI ; Hans Wakkie, président RT Pays Bas ; Henk Bruna, fondateur de la RT Pays bas ; G. Arnback, délégué des Tables suédoises, et de nombreux Tablers anglais et hollandais !

Les statuts, inspirés des textes de la Table hollandaise, avaient été tenus plus simples que ceux de la RTBI. Les dispositions générales prévoyaient l’intégration éventuelle du Grand Duché de Luxembourg, et limitait le nombre de membres par Table à 40. L’insigne de la Table anglaise fut repris, la rose étant remplacée par la toison d’or, ordre créé en 1429 par Philippe le Bon, alors souverain des territoires belges et luxembourgeois.

La Table D’Anvers 2 fut chartée le 25 Février 1950, sous la présidence de Walter HEINZ, qui allait devenir le premier, sinon le plus grand, monument de l’ARTB.

L’assemblée générale constitutive de l’ARTB eut lieu le 6 Mai 1950.